Andy EMLER, pianiste, compositeur, jazzman et… Andy quoi !

Incroyable pianiste de jazz et autres incongruités sonores, improvisateur à couper le sifflet et compositeur à 360°…
Andy, une rencontre suscitée par Jean-Louis Vicart, ami commun et fou de création sans barrière…

et puis au fil des ans :

  • « A trip to the fun fare », que j’ai eu le plaisir de créer grâce à l’Union des Fanfares de France (UFF)
  • « Le fun des oufs », création de malade, à deux pas de la cathédrale de Strasbourg, pour 200 musiciens amateurs et quartet de jazz, d’après « la nef des fous » de Sébastien Brant
  • « Démarches às suivres », une commande FSMA offerte aux harmonies d’Alsace et d’ailleurs :

Et puis Andy, c’est aussi son spectacle « Ravel » d’après le livre de Jean Echenoz, le Megaoctet

Le mieux c’est de regarder ici : https://www.andyemler.eu

 

Andy Emler, compositeur, pianiste, catalyseur d’enthousiasmes, initiateur de rencontres, arrangeur, passionné par l’improvisation, est un homme d’inventions.

Après les classes d’écritures, harmonie, contrepoint, fugue (Prix de contrepoint 1981 – variation pour orgue dans le style de J.S. Bach et la classe d’orchestration avec Marius Constant – au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris) et les bals du samedi soir (rock, pop), il se lance dans de multiples expériences avec des musiciens tels que : Antoine Hervé, Michel Portal, François Jeanneau, Woody Shaw, Trilok Gurtu…

Il crée son laboratoire personnel, le MegaOctet en 1989 avec 8 des “plus flambeurs improvisateurs” de la génération des années 80 qui obtient le Django d’Or de la meilleure formation de jazz français 1992.

Entre 1994 et 1999, il devient co-directeur de la Scène et Marnaise de Création Musicale, et partage l’aventure collective du POM, big band à géométrie variable.

En 2000, il remonte le MegaOctet, s’installe en résidence jusqu’en juin 2003 à l’Espace Daniel-Sorano de Vincennes avec la Compagnie aime l’air, dont il est l’initiateur avec Thierry Virolle. Il crée “Pop Unit 2000“ avec le MegaOctet, deux danseurs et des images vidéo.

Parallèlement il se produit en duo avec Philippe Sellam, en trio avec Claude Tchamitchian et Eric Echampard. Il travaille régulièrement avec Ars Nova et Pascal Contet pour la musique contemporaine et, bien-sûr, avec le MegaOctet.

Par ailleurs il est le compositeur de multiples commandes d’écriture pour tous les formats et formules d’orchestres professionnels, ou mêlant musiciens professionnels et amateurs.

Depuis la toute fin 2009, Andy Emler donne des concerts au grand orgue, sur des partitions personnelles et l’improvisation, c’est ainsi qu’en juillet 2010 il se produit au Festival d’Aix en Provence, cathédrale Saint Sauveur avec Guillaume Orti (saxophone) et le joueur de kora, Ballaké Sissoko…

Mars 2013, création du spectacle “Ravel“ sur le texte de Jean Echenoz, une mise en scène d’Anne-Marie Lazzarini, spectacle dont il écrit la musique, qu’il joue sur scène, et obtient le Prix du meilleur compositeur de musique de scène 2013, décerné par le syndicat de la critique.

Trop souvent « étiqueté » musicien de jazz, Andy Emler compose aussi bien pour des orchestres de musique contemporaine que des orchestres symphoniques, avec la même générosité, candeur et lyrisme.